-->

♪♪♪♪ Râleries, bouts de vie et gribouillis ♪♪♪♪

Tomoyo est une taupine, et vit maintenant à Paris... Entre son tournesol, Océane et sa meilleure pote Deuky, elle mène une petite vie parsemée de petites looses et anecdotes.

24 juin 2010

Parce que c'est bien connu, les seules choses que doit savoir faire une femme, c'est pouponner et se lisser le capiton...

Cela faisait super longtemps que je pensais faire ce post, because "ça me tient à coeur, t'vois", mais j'avais pas vraiment eu le temps jusque là. En plus, ça fait un mini hommage aux filles de mes deux promos qui étaient franchement bien foutues (oui, oui, la quatrième case est inspirée des filles de mes promos).
Du coup j'en profite pour répondre au conseil de la jeune fille trop croquignolette-qui-adore-mon-blog-lol qui se demandait pourquoi je ne livrais pas mes histoires d'amûûûr sur le net, et au vieux monsieur qui bave à la vue d'un nichon dessiné qui voulait savoir pourquoi je ne faisais pas des posts plus sexys-qui-attirent-le-public-tu-vois. Soyons clairs, mes histoires de cœur ne présentent aucun intérêt, et la nana qui se la joue sexy dans ses sous-vêtements, c'est pas ici qu'il faut la chercher, vous faire bander/mouiller alors que je vous connais pas en vrai, lecteurs, désolée mais non. En plus vous pouvez trouver ça ailleurs et bien mieux foutu partout sur le net.
A bon entendeur...

[Edit] : Au fait, vous avez remarqué le maaaaaaaaaaaagnifique tiroir à liens sur le côté qu'il y a depuis quelques temps ? Ben c'est l'œuvre de Lyrus qui m'a vachement aidée pour ce coup-là. Même que du coup, j'lui ai fait un dessin tout bizarre-chelou en guise de salaire, que vous pouvez voir en cliquant là.

Posté par Tomoyo chan à 20:25 - Quand Tomoyo est de mauvaise humeur... - Blablas [15] - Permalien [#]

Blablas

    Papy est déçu ='(

    (Désolée, tu sais bien que je soutiens hun, mais je ne pouvais PAS ne pas sortir ma connerie !)

    Posté par Gwen, 24 juin 2010 à 22:26
  • Tu t'avance beaucoup! je crois pas que ça se passe vraiment comme ça: je pense pas que toutes les jeunes filles qui ne choisissent pas les grosses filière scientifique aient ce raisonnement. C'est dommage d'ailleurs mais ça dois être du au fait qu'on les pousse moins. Pour utiliser l'exemple de ta chef d'entreprise, un homme peux se mettre avec une femme issue d'une caste inférieure mais jamais une femme ne prendra un tocard. Ainsi on motive moins les filles. Enfin je suppose puisque dans ma filière il n'y a pas de filles. D'ailleurs c'est quoi une "fille"?

    Posté par Lyrus, 25 juin 2010 à 00:58
  • Gwen => Minette va régler ce problème avec papy...
    Lyrus => Je ne dis pas que les filles qui ne choisissent pas les grosses filières scientifiques ont ce raisonnement. Si elles ne choisissent pas ces filières, c'est aussi parce qu'un inconsciemment, on reste encore dans une société patriarcale où c'est le mâle qui bosse et trime dur, les filles sont entourées et conditionnées par la pub, les magazines, les traditions, les jouets, les bouquins pour enfants... C'est pas évident de sortir du schéma. Bon et puis celles qui ne vont pas vers les sciences dures, ce n'est pas forcément par paresse, elles aspirent peut être, que sais-je, je n'ai pas choisi cette voie là, à d'autres choses pour leur vie.
    Simplement, on constate que les clichés vont bon train sur les filles "intellos" et que plus on avance dans les études, moins on est prises au sérieux par les hommes du même domaine et plus on est considérées comme frigides et insipides par les autres. Une femme qui a déjà un cerveau, on va pas non plus l'affubler de grâce, d'humour et de beauté, c'est pas juste.
    Ton avis sur le "on les pousse moins à faire des études" est intéressant. Je ne sais pas si on les pousse moins, je pense plutôt qu'on les couve moins.
    Un mec qui va vivre seul pour ses études, sa mère va lui faire ses petits repas pour la semaine dans des tupperwares, son linge sale, il n'aura qu'à le ramener à la maison pour le faire laver et repasser, etc, etc... (Attention, je dis pas que TOUS les mecs fonctionnent comme ça, mais y en a encore beaucoup, et même une majorité)
    Une fille qui s'en va du foyer pour ses études, elle se fera la bouffe toute seule, son linge c'est elle qui le gérera, et en rentrant à la maison, au lieu de s'attabler à ses devoirs, elle aidera ses parents dans les tâches domestiques, parce que c'est tout naturel.
    Quoiqu'on en pense, je crois que les filles, surtout celles qui ont de frères et sœurs, se responsabilisent bien plus tôt, on ne leur laisse pas vraiment le choix, et c'est aussi par orgueil féminin, le mythe de la femme indépendante qui s'assume, qu'elles choisissent de gérer un peu plus leur vie, lorsque les mecs sont encore gâtés par leurs mamans.
    L'éducation, c'est la vraie question. J'ai tendance à dire que le machisme est entretenu en grande partie par les femmes elles-mêmes qui couvent leurs petits garçons (Non, ne touche pas à cette casserole ! Tu vas te brûler !) et considèrent que leurs filles, elles, doivent connaître les rudiments de base relativement jeunes.
    Personnellement, mes rudiments de base, ça a été les mécanos, les petites voitures et la lecture... Ma mère est catastrophée lorsqu'elle voit comment je cuisine.
    Après bien sûr, les choses ont évolué, c'est vrai, mais on est encore loin d'un système vraiment égalitaire et se reposer sur "mais regarde les progrès qu'on a fait", c'est éviter le "regarde les progrès qu'il reste à faire".
    Vient la question de la chef d'entreprise. Oui une femme c'est capricieux, ça choisit bien son époux, on est vénales et on assume.
    Mais il n'y a pas que ça, retourne un peu le problème.
    L'homme qui se maque avec une nana d'une caste inférieure comme tu dis, c'est aussi une question d'égo. Avouez que vous aimez être flattés... Quoi de mieux qu'une cruchette pour vous assurer le pouvoir dans votre couple ? Regarde les ingénieurs. Leurs femmes sont soit femmes au foyer, soit des étrangères venant d'un pays du tiers monde (le cas de mes parents, sauf que mon père s'est fait avoir sur la marchandise, ma mère est une féministe pure et dure), et quand elles ont un métier c'est infirmière, professeur en primaire ou secondaire (pour pas faire trop tocarde), elles font de la déco, s'achètent des fringues, lisent ELLE... Bien entendu je ne généralise pas, il y a sûrement des ingénieurs très ouverts, mais vu que je connais relativement bien le milieu, je me permets d'en parler.
    Si une femme ne va jamais avec un tocard, c'est également dû au fait que c'est encore très dur pour un homme d'assumer le fait que le salaire de sa femme est supérieur au leur. Et si jamais c'est le cas, ce couple là ne le criera pas sur tous les toits. Patriarcat, quand tu nous tiens...
    Après je trouve ça très bien que cette idée ne te vienne pas en priorité, ça prouve que les pensées évoluent petit à petit (ou alors que t'es de mauvaise fois X3), mais pas encore assez vite je pense.
    Si tu as la possibilité de voir l'excellent film "La Domination Masculine" de Patrick Jean (et encore je trouve ça super révélateur qu'encore une fois c'est un mec qu'on daigne écouter pour un sujet féministe), tu verras à peu près de quoi je parle.

    Je suis intarissable sur ce sujet, j'en ai encore pour des heures, j'espère au moins que ce pavé t'aura pas découragé... (et désolée pour les coquilles, il est presque deux heures du mat et je fais de l'insomnie)

    Posté par Tomoyo, 25 juin 2010 à 01:54
  • Ourgh, oui ça fait vraiment un gros pavé en fait... Enfin, je préfère ça à un "c'est trop vrai !" ou un "chuis pas d'accord !"...

    Posté par Tomoyo, 25 juin 2010 à 01:56
  • Oui effectivement ça fait un beau pavé! je savais pas qu'on pouvait d'ailleurs!? C'est vrai que culturellement les magasines féminins, les jouets (depuis quand un aspirateur est un jouet?) pour fille et tout et tout renvoient une image très particulière de la femme. Bien que je n'ai pas trop eu ma mère sur le dos puisque j'ai quitté la maison a 16 ans, j'ai pus vérifié que certains mâles sont des assisté finis! et ceux qui ne rapportent pas leur linge a môman sont plutôt du genre a mettre de la sciure par terre. MAIS, j'en ai autant pour l'autre sexe! il n'y en a pas beaucoup qui ne savent pas faire quelque chose de plus travaillé que des pâtes(et elles arrivent même a les rater ou coupent les spaghettis en 2).
    Donc a ce niveau là je trouve qu'on a l'égalité des sexes, mais si y en a pas un pour racheter l'autre, je le sent mal x(

    Plus sérieusement on a de gros problème sur le sujet, d'autant que comme tu dis on se gargarise avec les progrès déjà fait pour mieux se voiler la face sur l'inégalité des salaires notamment. Ensuite n'oublions pas qu'il faut modifier la structure de la société par rapport au gamins: si tout le monde travail les minos vont pas se garder tout seul. Au delà de l'aspect culturel, c'est un point très important qui est certainement le plus simple a revoir.

    Pour bien faire, il faudrait brûler les mags féminins, Christine Boutin, Paris Hilton, le producteur de plus belle la vie et botté le cul a toutes celles qui n'ont qu'une ambition: faire bonniche (j'en connais plusieurs dont le but est d'être marié avant 21 ans)(et je crois qu'elles ont réussi)

    Posté par Lyrus, 25 juin 2010 à 12:43
  • Bruler les magasines féminins? Mais pourquoi?
    Faut pas croire que parce que certaines filles choisissent des filières plutot "masculine" que pour autant elles n'assument pas leur coté "girly" (comme on dit maintenant)
    Je suis en école d'Ingénieur branché mécanique/industriel, je sais couler une pièce, usiner un arbre, faire des calculs de résistance des matériaux, calculer le rapport de réduction d'un train d'engrenage, et pourtant je suis abonnée à Glamour, je lis avec plaisir le Elle de ma mère et je surkiffe m'acheter des chaussures.

    Je me dis parfois que de nos jour il faudrait arreter d'essayer à tout prix de mettre les gens dans des cases. On peut très bien etre un mix d'un peu tout
    Ce qui m'énerve le plus de nos jours c'est que quand t'es une femme et que tu suis pas le schéma qui parait "normal" (avec d'énorme guillemets) pour certains, tu es obligée de te battre deux fois plus, de faire tes preuves pendant beaucoup plus longtemps, et que quoique tu fasses tu seras toujours moins prise au sérieux que les hommes.
    Rien que le fait de savoir qu'une femme aura moins de chance de diriger une équipe qu'un homme juste parce que ces messieurs ont du mal à voir une femme comme leur chef m'énerve et me donne des envies de meurtre (ou de coupage de couilles)

    Posté par MiMi, 25 juin 2010 à 14:26
  • Lyrus => Y a des crèches pour les mioches !

    MiMi => Ah mais je mets pas les femmes des filières scientifiques lourdes dans des cases "nanas masculines", bien au contraire !
    Quand tu regardes les filles de Louis le Grand, qui se destinent à des carrières d'ingénieures ou d'enseignantes-chercheuses, on trouve en vrac : des abonnées à Cosmo, des accros du shopping, des filles qui craquent pour des robes de princesses, des adeptes du nail-art, pour ne citer que les premiers exemples qui me viennent à l'esprit. A moins de fouiller dans ma bibliothèque, quand tu rentres dans ma chambre, on ne voit pas que j'étudie les maths et on repère vachement bien le "girly style" avec les tonnes de fringues qui inondent l'appart, la déco parfois bien kitsch, des sacs, des sacs, encore des sacs...
    Je te souhaite bien du courage dans ta future carrière d'ingénieure (oui, je le mets au féminin parce que voilà), quand t'es une femme, t'imposer dans ce milieu relève parfois du parcours du combattant. Et je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis (et que j'ai tenté de mettre en avant, même si un strip de quelques cases permet difficilement de développer longuement ses idées): l'ego masculin nous empêche beaucoup d'avancer, il est encore inconcevable pour beaucoup qu'une femme qui assume pleinement sa féminité puisse faire carrière dans des domaines scientifiques.
    J'espère juste que je ne "mets pas les gens dans des cases", c'est le genre de trucs que je voudrais éviter et qui m'horripile.
    (Pareil que le cliché Intello=Pabô)

    Posté par Tomoyo, 25 juin 2010 à 15:05
  • Mesdemoiselles vous êtes intelligentes, cultivées et faites des études. C'est qualités font de vous des cibles difficiles pour les magazines qui n'ont qu'une seule envie: vous formater l'esprit. D'autres moins forte s'y laissent prendre. Et le danger existe, la où vous voyez un agréable hobby, que certaines en fassent une règle de vie.

    J'ai rien contre le girly hein? c'est comme tout, il faut de la mesure...

    (pour les crèches oui bien sur mais chaque fois que j'en entend parler, les mots rare ou inadapté reviennent souvent. Mais j'avoue ne pas connaitre ce sujet au delà de ces préjugés)

    Posté par Lyrus, 25 juin 2010 à 17:24
  • En plus d'être super drôles, tes dessins sont vraiment mignons. [X3]

    Posté par Louise, 25 juin 2010 à 17:29
  • @Tomoyo: quand je parlais de mettre les gens dans les cases, je ne disais pas du tout que c'est ce que tu fais, bien au contraire! C'est plus une réaction sur ce sujet comme une autre
    J'ai beaucoup aimé ton strip, qui me parle évidemment beaucoup!
    D'ailleurs, pour parler boulot, tu veux faire quoi après ta prépa?

    Posté par MiMi, 25 juin 2010 à 18:05
  • Lyrus => Baaaaaah je saurai pas quoi argumenter au niveau des crèches, faut dire que je suis pas non plus hyper renseignée sur le sujet.
    Louise => Huhu, merci !
    MiMi => Alors après ma prépa... Haha ! Excellente question. En fait je suis une grosse tâche au niveau du choix de mes orientations. Dans l'idéal, j'aimerai intégrer une école de photographie qui s'appelle Louis Lumière (oui la photo, c'est mon autre dada), mais comme je suis une grande flippée et que ça fait deux ans que j'ai pas ouvert consciencieusement un bouquin d'art et que le concours est super chaud à avoir, je vais pas me lancer à corps perdu et je vais y aller tranquillou, petit à petit.
    Donc en toute logique, because je suis une personne super facile à suivre, je pars en fac de maths l'an prochain, en L3 à Jussieu. Parallèlement, je vais faire une L1 d'espagnol et un DU d'astronomie et de mécanique céleste (cherchez pas).
    En fait le cursus prépa m'a pas mal chamboulée dans mes idées et je ne tiens absolument pas à devenir ingénieur, une sorte de volonté d'éviter de reproduire le cursus de mon père, non pas qu'il est malheureux, mais depuis gamine je baigne dans le milieu et je vois le gros malaise au niveau de son intégrité personnelle que ça implique (pour la faire courte, parce que mes histoires de famille sont tout aussi longues que compliquées, mon papa ne rentre pas du tout dans le moule des ingénieurs, il a un "profil atypique" comme disait l'autre...).

    Posté par Tomoyo, 25 juin 2010 à 20:04
  • t'es courageuse d'en avoir baver en prépa pour finalement opter pour une filière ou ça ne te sera pas "utile" (meme si c'est un bon apprentissage de la vie la prépa!)
    Mais bon c'est pas non plus si mal hein le métier d'ingénieur! Et je sais aussi de quoi je parle (mon père, mon frère, mon copain, ma meilleure amie, comment ça monomaniaque? )
    en tout cas je te souhaite du courage pour ce que tu choisis de faire!

    Posté par MiMi, 25 juin 2010 à 22:34
  • On t'a vraiment demandé pourquoi tu ne racontais pas tes histoires d'amours sur le blog ?! Hé ben dis donc...

    Posté par Zlgm, 26 juin 2010 à 22:02
  • MiMi => Oui enfin je repars en maths l'an prochain quand même, c'est pas non plus deux ans "pour rien".
    Zlgm => Bon j'ai légèrement déformé et exagéré bien sûr, mais l'idée était là. (En fait c'était plein de questions sur ma soit disant liaison avec un Tournesol, comment ça c'était passé, si je pouvais poster une note sur cette histoire, tout ça, tout ça)

    Posté par Tomoyo, 27 juin 2010 à 14:33
  • Très bon résumé des préjugés de notre chère société!
    J'en connait un également pour qui intellos=pabô et sans discrimination sexuelle (Vincent Caut)T'as déjà du lire ce strip ^^
    J'ai eu un petit flashback sur nos nombreux TP de chimie (sniff sniff) : une chose est sûre, je ne nous reconnais absolument pas dans cette description peu flatteuse!

    Posté par Eldée, 28 juin 2010 à 00:18

Tu veux blablater ?